Spaghetti alla Carbonara

Spaghetti alla Carbonara

Dans ce nouvel épisode, www.foodsaga.fr vous raconte l’origine et l’histoire des Spaghettis alla Carbonara !Ce plat très apprécié en Italie et partout dans le monde, rappelle le vrai goût de la cuisine populaire italienne.Toute l’équipe de food SAGA s’est retrouvée pour le tournage des Spaghettis alla Carbonara, chez IDA aux côtés du talentueux @Denny Imbroisi. La cuisine Italienne, c’est une belle histoire d’amour, de famille, de gourmandise et de partage…IDA 117 rue de Vaugirard - 75015 Paris 01 56 58 00 02www.restaurant-ida.com#Food, #restaurant, #chef, #histoire, #cook, #cuisine, #histoire, #storie, #webserie, #recette, #OliviaGoldman, #lesPetitsPapierdOlivia, #gourmetsAndCo, #PatrickFaus, #Ida, #Italie, #paris, #Calabre, #spaghettiAllaCarbonara

Publiée par Food saga sur Jeudi 12 mars 2020

Le vrai goût de la cuisine populaire italienne

Chef Denny Imbroisi – Restaurant Ida – Paris

A lui seul ce plat regroupe tout ce que l’on aime dans la cuisine italienne, cette fameuse cucina povera (cuisine du pauvre) qui est à l’origine de la plupart des plats traditionnels. Ils sont l’expression d’un savoir-faire ancestral, d’une cuisine de femmes, les célèbres mamas, qui se transmettent les recettes de génération en génération.  Elles sont le socle de l’identité gastronomique italienne.

Les pâtes tiennent le haut du pavé. Les Italiens sont les rois de la consommation avec 23,5 kilos par an, suivis de loin par les tunisiens (16 kilos) et le Vénézuéla (12 kilos). Les français évoluent dans une bonne moyenne avec 8 kilos par an.

Au fil des époques, et surtout depuis les années 1950, la recette de la carbonara (à la « charbonnière ») est devenue une des plus populaires en Italie, puis en France. Simple mais délicieuse, elle est typique de la cuisine campagnarde. Elle est née dans le Latium, dont la capitale est Rome.

Food saga, dans sa vidéo, vous raconte l’histoire étonnante de son origine due à des ouvriers spécialisés dans la fabrique du charbon de bois, les carbonai, qui emportaient avec eux dans les forêts des spaghettis secs, du Pecorino Romano, du guanciale (joue de porc séchée et frottée au sel et poivre), et des œufs pris dans les fermes. Ils rajoutaient tellement de poivre sur le plat qu’il ressemblait à du charbon, d’où une des origines du nom.

Denny Imbroisi, le chef star italien à Paris, a fait spécialement pour Food Saga la recette originale de ces spaghettis alla carbonara. Sans crème, sans parmesan, sans lardons, ni huile d’olive, qui sont venus polluer les origines. Dans ces trois restaurants parisiens, Ida, Epoca, et Malro, il propose une version plus personnelle de cette recette légendaire avec deux fromages, les fines tranches de guanciale qui entourent les pâtes, et le jaune d’œuf cru posé dessus au dernier moment. Délicieux et délicat. A découvrir, mais l’originale a le charme du vrai et le goût de l’authentique. Irremplaçable, comme l’aime Food Saga.

Pour accompagner les spaghettis alla carbonara, le chef propose un vin blanc, Est ! Est ! Est ! di Montefiascone du Latium où est née la recette, de chez Falesco, Poggio dei Gelsi, en millésime 2018. Acidité, légère amertume, vivacité, fraicheur et une belle minéralité. Un choix excellent ! (17 €)

info@falesco.it
www.falesco.it

IDA
117, rue de Vaugirard
75015 Paris
Tél : 01 56 58 00 02
M° : Falguière
Fermé le dimanche

The real taste of popular Italian cooking

Chef Denny Ambroisi – restaurant IDA – Paris

With it alone, this course is typical of what everybody likes in Italian cuisine, this cucina povera (cuisine of the poor) which created most of all the traditionals recipes. They express a very old skill, made by women, the famous mamas, handing down the recipes from one generation to the other.

Pastas are at the top. Italians are the world recordmen eating 23,5 kilos per year, followed by Tunisians (16 kilos), and Venezuela (12 kilos). French are in the middle with 8 kilos per year.

Over time, starting in the fifties, pasta alla carbonara (alla “coal worker”) has become one of the most popular recipe in Italy, then in France. Simple and delicious, it is typical of a rustic cuisine. It was born in Latium, capital Rome.

In this video, Food Saga tells the surprising story of how the recipe started with workers in the forests making charcoal. They were named carbonai and when working in the forests they took with them dry spaghettis, Pecorino Romano cheese, guanciale (dried pig cheek with salt and pepper), and some eggs in the farms nearby. When ready, they put so much pepper on the dish that it looked like coal, one of the reason of the name.

Denny Imbroisi, italian star chef in Paris, made specially for Food Saga the original version of the recipe, with no cream, no parmigiano, no bacon, no olive oil, which kind of pollute nowadays the original. In his three Parisians restaurants, Ida, Epoca, and Malro, he makes a more personal recipe of this legendary dish using two cheese, thin slices of guanciale around the pasta, and an egg yolk put on the top of the dish. Delicious and delicate. Interesting and tasty, but the original version has a special true and genuine charm. That’s what we like in Food Saga.

To match spaghetti alla carbonara, chef Denny Ambroisi suggest a white wine, Est! Est! Est! di Montefiascone, from Latium like the recipe, made by Falesco, Poggio di Gelsi, 2018. Sourness, bitterness, freshness and nicely mineral. A very good choice! (17 €)

info@falesco.it
www.falesco.it

IDA
117, rue de Vaugirard
75015 Paris
Tél : 01 56 58 00 02
M° : Falguière
Fermé le dimanche

Copy link
Powered by Social Snap